• Pour faire découvrir cette technique, les élèves vont recevoir des tickets de caisse. Nous allons en parler et l'analyser en long et en large.

    Je mènerai la discussion pour aboutir à la façon dont les ordinateurs calculent le prix total de nos achats.

    Ensuite, comme certains (de leurs parents) le font, nous allons vérifier que la somme du ticket de caisse est correcte.

    Lors d'une seconde séance, j'indique un calcul mental au tableau (ex : 63+12) que nous résolvons en calcul écrit. Chaque étape sera verbalisée, même la plus petite et insignifiante étape.

    Place à la synthèse, une LAM fortement inspirée par cenicientaaddition écrite synthèse (je vous poste une photo dès qu'elle sera réalisée en classe)

    Suivit par des exercices ...

     

    18/09/2019

    J'ajoute une série d'exercices sous la forme de Cartes Pokémon : les élèves calculent la force d'attaque de leur Pokémon. Quand tous les calculs sont réalisés correctement, ils peuvent jouer à une bataille de carte.

    → J'ai adoré faire ces cartes et je compte en créer bientôt de nouvelles ! happy

    J'ajoute également quelques exercices à faire en toute fin de leçon ou en dépassement pour les plus forts. Il s'agit d' additions écrites à trous 

    → Les cartes et les additions à trous sont inspirées du site mathematicshed.com.


    votre commentaire
  • Je ne publie plus et vous oublie ...

    Non en fait, je ne vous oublie pas mais comme je n'ai pas encore de désignation pour cette année mis à part 6 périodes pour de l'aide aux primo-arrivants, je n'ai pas grand chose à faire ... Sachant qu'il y a très peu de primo-arrivants dans mon école du coup, mes heures sont devenues des périodes d'aide aux titulaires, en classe. Pas grand chose à faire du coup car je reçois mes tâches le jour même ... Bref

    Voici tout de même des glaces pour reconnaître les différentes écritures des lettres de l'alphabet, que j'utilise avec mes élèves débutants

    J'ai trouvé l'inspiration sur le site "ressources-pedagogique.com".

     Pour la petite histoire, les glaces sont prêtes et découpées depuis Pâques dernier. J'allais utilisé ces glaces pour travailler les décompositions de nombres en P2. Je voulais faire un atelier d'autonomie et de rappel pour les examens

    Comme je n'ai plus les mêmes élèves, j'ai décidé de modifié mon idée de départ de travailler du français plutôt que des maths.

    Avec ces nouvelles versions des glaces, l'élève doit assembler les lettres majuscules et minuscules / imprimées et liées pour reconstituer les glaces aux trois parfums avec chantilly.

    Au début, je ne donnerai que deux parfums (lettres imprimées) pour faciliter la tâche.

    Je commencerai aussi par les lettres du prénom de l'élève.

     

    J'ai prévu cette activité pour un atelier en autonomie (je me répète ...) mais, dans le but de mesurer les connaissances de l'élève et pour ne pas le laisser manipuler dans le flou, je ferai d'abord une petite séance en individuel.

     

    Les glaces alphabétiques

     

    Voici de quoi réaliser 3 cornets. J'ai par contre écrit moi-même sur les glaces.

    Pin It

    votre commentaire
  • Je ne travaille qu'un jour par semaine pour le moment.

    J'ai donc beaucoup de temps pour penser et repenser mes leçons (celles qui sont déjà écrites et celles qui trottinent dans ma tête).

    Ma grande décision du jour est d'amener les Octofuns en classe. Je revois donc ma leçon sur la présentation en fonction de chaque intelligence :

    BODYFUN,  3DFUN, FUNEGO et MATHIFUN : Pantin à assembler

    Les élèves colorient le pantin pour qu'il leur ressemble (funego). Ils le découpent et le recollent sur une jolie feuille de couleur (bodyfun).

    L'assemblage fait référence à la structuration spatiale : la tête en haut suivit par le corps, les jambes et les pieds en bas pour que le personnage soit "réaliste"

    Avant de débuter le coloriage, je demande aux élèves s'ils connaissent les formes dessinées (mathifun).

    MELOFUN : exercices rythmiques avec les prénoms des enfants (taper les syllabes dans les mains, plus ou moins vite) 

    MULTIFUN : coopération pour découvrir les questions des cartes images

    ALPHAFUN : Je lis mon prénom (contagion)

                             Je lis mon prénom (app)

                             Le vocabulaire de présentation (contagion)

                             memory

                             Le vocabulaire de présentation (app)

                             Le vocabulaire de présentation (entr)

    VITAFUN : autoportrait à la manière d'Arcimboldo

     

     

    Si vous avez d'autres idées, je vous écoute ^^


    votre commentaire
  • Le premier apprentissage des primo-arrivants sera de se présenter, de parler de soi.

    Pour débuter celui-ci et pour accueillir les nouveaux élèves (en fait, ils seront pratiquement tous nouveaux), j'ai créé de petites cartes d'identité.

    Carte d'identité

    Pour facilité la tâche de ces élèves non francophone, j'ai choisi de ne reprendre que le nom de famille, le prénom et l'âge. Elles seront recto-verso avec un côté en français et l'autre en anglais (l'an passé, j'ai remarqué que beaucoup avaient certaines bases en anglais).

    Le cadre sert à mettre la photo de l'enfant ou pour qu'il s'y dessine.

    Etant donné que les élèves viennent de pays différents, je pensais épingler ces cartes sur un planisphère ou une carte d'Eurasie. Ce référentiel pourra servir de décoration de porte (que je n'ai pas créer cette année vue que je n'ai pas ma propre classe).

     

    Une fois la carte d'identité remplie, la séance sur "se présenter" pourra commencer ...

    Se présenter - contagion

    En cherchant des idées pour la suite de ma leçon, je me suis retrouvée sur le blog de Craie hâtive où j'ai trouvé de chouettes cartes questions-réponses pour se présenter.

    Se présenter - app

    Ce qui est fait n'est plus à faire, je télécharge les images ^^

    Pour avoir un support écrit, j'efface les images et les remplace par des questions. Je traduis en anglais et en arabe pour être sûre que la compréhension se fasse bien.

    Questions françaises

    Questions anglaises

    Questions arabes

    Je pense qu'au fur et à mesure des apprentissages, de nouvelles cartes pourront être ajoutées et donc de nouvelles questions et une présentation de plus en plus précise.

     

     

    Réflexion :

    En réfléchissant à la séquence qui suivra celle-ci, je me suis posée la question : "est-ce vraiment du savoir parler que je travaille ici ?"

    Les cartes "questions" qui servent de support m'ont d'abord fait penser que non ... Mais en approfondissant mes idées, je n'utilise cartes que comme support. Je ne demande à aucun moment aux élèves de lire les cartes. Je leur propose la question et ils la répètent.

    Donc il me semble que oui, je fais bien de l'oral.

    Les cartes sont un plus : les élèves voient les mots sans forcément savoir/pouvoir les lire mais ainsi, ils se familiarisent avec l'écriture francophone. Grâce à ces cartes, peut-être plus tard reconnaîtront-ils une lettre ou un son dans un autre mot et ils pourront dire "ah oui ! C'est comme dans la question ..."

    Je suis loin d'être une experte avec les primo-arrivants alors votre avis m'intéresse : feriez-vous pareil ? Avez-vous une idée de démarche différente ? Y a-t-il des choses à revoir dans ma démarche ? Des éléments qui laissent un doute ? ...

    Merci déjà à ceux qui laisseront un mot wink2


    votre commentaire
  • L'année dernière, une élève non francophone (primo-arrivante / DASPA) demandait constamment combien de temps il restait avant que sa maman ne vienne la chercher et qu'elle puisse rentrer chez elle. Mes collègues et moi lui racontions ce qu'elle allait encore faire avant de pouvoir quitter l'école. Elle retournait à ses occupations satisfaite mais je ne suis pas sûre qu'elle comprenait exactement ce qu'on lui racontait.

    Pour ne plus avoir ce problème cette année, j'ai pris les devants : en m'inspirant du chrono repère de Mr Mathieu, j'ai réalisé ma propre ligne du temps.

    Désormais quand un groupe d'élève viendra dans ma classe, il pourra savoir à quel moment de la journée il se situe.

    Ma journée à l'école

    Je pense utiliser une pince à linge qui glissera au fur et à mesure de la journée vers l'image de fin des cours. Cela rendra la frise plus visuelle pour les élèves. 

    Je ne découpe aucune partie blanche. Plus tard dans l'année,  les élèves pourraient venir scratcher les différentes heures de la journée (quand ils les auront apprises) ainsi que des mots-clés ou des phrases qui expliquent les images.

     

    ps : toutes les images ont été trouvées dans google image.


    votre commentaire